Who am I? Qui suis-je ?

En quelques mots Qui suis-je ?

David Fabié est un sculpteur métal du sud de la France, installé à Saint-Siffret, village de charme proche d’Uzès, dans le Gard.

Né en 1973, il évolue tout au long de son enfance dans un environnement artistique. Sa mère mosaïste, et vitrailliste l’initie très tôt aux différentes techniques de vitrail, et de soudure. David d’une nature autodidacte va naturellement explorer ces techniques et les détourner pour réaliser ses premières œuvres à base de résine, vitrail et d’acier.

Contraint de se plier à la normalité sociétale, David doit mettre son élan créatif en sourdine pour suivre des études supérieures en électronique et entrer dans la vie active.

Il attendra la fin de la quarantaine pour renouer pleinement avec sa passion et exprimer pleinement sa créativité durant ses temps libres. Son talent inexploré s’épanouit et se mue alors rapidement en addiction artistique.

Véritable “touche à tout” La rencontre du fer à béton

Puisant l’inspiration à diverses sources, touche à tout, David fait une rencontre décisive, celle du fer à béton, qui deviendra la matière première de son œuvre.

Dans les mains de David, ce matériau trivial, généralement noyé et dissimulé dans le béton, passe de l’ombre à la lumière pour se changer en formes délicates et poétiques.

Sa froide raideur se change en douce chaleur par le travail d’assemblage et de façonnage de l’artiste.

TECHNIQUES ET INSPIRATIONS ENTRE TRANSPARENCE ET LUMIERE, LA FEMINITE SANS VOILE

Initié depuis sa tendre enfance à la technique du vitrail, David retrouve naturellement la noblesse du verre en jouant à des effets de transparence et de lumière pour sublimer la beauté féminine.

La femme sous toutes ses facettes, à la faveur de l’actualité, fouette son inspiration :

« 2069, année érotique » est un témoignage futuriste de notre triste période de crise sanitaire.

« Robe courte » est un signe de soutien aux femmes qui se font agresser ou humilier pour quelques centimètres de jupe.

Les fers se courbent avec révérence sous le feu du chalumeau pour s’unir harmonieusement et avec finesse des bustes de femmes tatouées, apprêtées ou simplement dénudés.

David Fabié explore différentes techniques d’assemblage. La transparence du vitrail et son traitement unique de la matière font de ses créations des œuvres fortes et originales.

Back to Top
Close Zoom
Context Menu is disabled by theme settings.